Le gingembre, une plante aux multiples vertus

 

Le gingembre est une plante ancestrale qui trouve son origine en Inde. Il est couramment utilisé en cuisine, surtout pour épicer nos délicieux petits plats. Mais saviez-vous que cet aliment est aussi très prisé dans le domaine de la médecine Ayurvédique ? Découvrez à travers cet article ses nombreux bienfaits ainsi que les précautions à prendre concernant sa consommation.
 
A bien des égards, le gingembre compte parmi les éléments essentiels dans la préparation des remèdes de grand-mère. Calmer la toux, soulager les troubles intestinaux, se protéger du froid… sont autant de bienfaits du gingembre. En cuisine, cet aliment peut être consommé frais ou sec, en poudre ou encore en tisane. Voici quelques-unes de ses vertus :

Un puissant antioxydant 

Le gingembre serait constitué de près d’une quarantaine de composés antioxydants. Ainsi, sa consommation contribuerait à lutter contre les radicaux libres en cause dans le vieillissement prématuré des cellules, l’apparition de maladies cardiovasculaires ou encore le développement de certains types de cancer. 

Des propriétés anti-inflammatoires  

Le fait de manger régulièrement du gingembre contribuerait à prévenir, voire à traiter divers maux liés aux troubles inflammatoires chroniques. Le rhizome de la plante permettrait notamment de soulager certaines douleurs relatives à une arthrite, à une lombalgie ou encore à une tendinite.

L’amélioration du transit intestinal

Cette plante jouerait un rôle important dans la stimulation de notre métabolisme. En effet, elle aiderait à la production d’enzymes digestives et à la sécrétion de bile. Aussi, elle participerait à l’élimination de l’excédent de graisse dans l’organisme, surtout dans le cadre d’un régime de perte de poids.

La prévention des nausées et des vomissements

Le gingembre serait considéré comme étant un parfait antiémétique. De ce fait, il contribuerait à lutter contre les nausées et vomissements. Sa consommation serait donc recommandée en cas de mal de transport, de gueule de bois ou encore suite à un lourd traitement médicamenteux.

La baisse du niveau de glycémie 

Certaines études auraient démontré que le gingembre aiderait à diminuer le taux de glycémie dans le sang. Les gingérols présents dans cette plante joueraient en effet un rôle majeur dans l’absorption du glucose. La consommation de gingembre serait ainsi bénéfique pour les personnes atteintes de diabète de type 2.

Un aphrodisiaque naturel 

Depuis de nombreuses années, le gingembre est réputé comme un excellent aphrodisiaque. Il boosterait en effet la libido en stimulant le désir charnel et l’appétit sexuel. Sa consommation serait même conseillée aux individus sujets à des problèmes d’érection.

Un allié en cas de problèmes respiratoires 

Le gingembre soulagerait différents types de problèmes respiratoires tels que la toux, la bronchite, l’asthme, etc. En effet, sa forte teneur en oléorésines lui permettrait d’éliminer l’excès de mucus au niveau des poumons. La présence de shogaol, de gingérol et de zingérone empêcherait également la contraction des voies respiratoires. 

 

Bien qu’il offre de nombreux bienfaits, le gingembre est contre-indiqué dans certains cas. Il est par exemple déconseillé pour les personnes sujettes à un déséquilibre du transit intestinal. Sa consommation n’est également pas recommandée pour les femmes enceintes ou allaitantes. Les individus qui suivent un traitement anticoagulant devraient aussi consulter leur médecin avant d’en inclure dans leur alimentation.

 


Article précédent Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés