EM ou microorganismes efficaces

Les EM ou microorganismes efficaces sont des microorganismes aérobies (qui ont besoin d’oxygène pour vivre) et anaérobies mélangés et utilisés en agriculture. Ces bactéries sont des microorganismes inoffensifs qui renforcent la résistance naturelle du sol, des plantes, de l’eau, de l’animal ou de l’homme. Développés par l’EMRO, les EM ont comme principe l’amélioration naturelle de l’environnement pour une production alimentaire saine. L’objectif des EM est de parvenir à diminuer, voire éviter l’utilisation d’engrais, de détergents et autres produits chimiques. 

Les grandes familles de microorganismes 

Généralement, il existe trois grandes familles de microorganismes efficaces, suivant leurs actions : 

  • Les microorganismes destructeurs : cette première famille d’EM représente environ 10 % de l’ensemble des microorganismes existants. Ils entrainent la dégénérescence, la putréfaction ou l’oxydation du milieu où ils évoluent, ce qui peut entrainer des séquelles sur cet environnement. 
  • Les microorganismes constricteurs : représentant également 10 % des EM existants, ils aident pour la régénération, la fermentation et jouent un rôle d’antioxydant dans les milieux où ils vivent. Ils inversent les phénomènes d’entropie et apportent plus d’énergie et de nutriments tout en améliorant leur environnement.  
  • Les EM neutres : ils font partie de la dernière famille des microorganismes et sont les plus prépondérants. Ils n’agissent qu’en fonction de la tendance des EM avec lesquels ils sont mélangés.     

Mode de fonctionnement des EM

Grâce aux EM, la planète est devenue un environnement adapté à diverses formes de vie. Ces bactéries ont grandement contribué à notre évolution actuelle. Elles se caractérisent par la production de matières organiques à partir d’éléments inorganiques. 

Les microorganismes efficaces jouent un rôle dans la transformation du lait en fromage, du jus de raisin en vin, du houblon en bière, etc. En agriculture, ils contribuent à fertiliser les sols en leur apportant les minéraux nécessaires.  

Selon les objectifs souhaités, les microorganismes efficaces sont mélangés, et leurs effets sont graduels. On peut obtenir des résultats sur la qualité des sols à partir de quelques heures jusqu’à plusieurs années.  

La fermentation

La fermentation est une technique de conservation permettant la multiplication des microorganismes efficaces. Ce dispositif produit une substance riche en éléments bioactifs : alcools, acides organiques, enzymes, acides aminés, vitamines, antioxydants… Aucun dérivé nuisible ne se crée durant le processus de fermentation. 

Ce processus permet également d’améliorer la qualité des aliments comme pour les produits laitiers et ses dérivés, ou le vin. La fermentation donne naissance à un produit de qualité supérieure et riche en éléments nutritifs (enzymes, vitamines, acides organiques, antioxydants…). 

En agriculture, la fermentation aide à la production d’engrais naturels riches en éléments nutritifs. Grâce à ce processus, les microorganismes sont efficaces pour fertiliser les sols. Les substances bioactives sont aussi facilement exploitables par les végétaux. Ces substances fertilisent les sols en favorisant la rétention d’eau. 

Le principe de dominance

Les microorganismes effectifs et les EM nocifs sont en constante lutte. Pour le cas des EM neutres, l’action sera guidée par les microorganismes qui remportent la bataille. 

Quand les microorganismes bénéfiques prédominent, leur influence positive s’exerce sur les microorganismes neutres. Il en résulte alors une amélioration ou régénération de leur environnement. En agriculture, les plantes gagnent en nutriments et obtiennent un système immunitaire plus résistant. Elles résistent mieux aux attaques des parasites et aux maladies, ce qui réduit l’utilisation de produits chimiques. 

Au contraire, si les EM nocifs dominent, il se produira une dégénérescence, une putréfaction ou une oxydation du sol qui devient stérile. 

Les effets et avantages des EM sur le corps humain

Les microorganismes efficaces sont déjà présents au sein de l’organisme humain, sans pour autant causer du tort à leur hôte. Les EM commensaux peuvent être présents de manière transitoire ou rester en permanence chez leur hôte. Les EM présents sur le corps sont appelés des microbiotes et se concentrent dans la voie digestive (la flore intestinale), ou dans les parties muqueuses du corps (flore vaginale, muqueuse buccale...). L’apport d’EM externe est utilisé généralement pour corriger le déséquilibre des microorganismes du corps. Mais ils aident également le corps à gagner en éléments nutritifs importants.   

Les compléments alimentaires à base de microorganismes efficaces 

Il peut arriver par contre que les EM nuisibles prolifèrent plus rapidement dans l’organisme que les EM efficients. La prise d’antibiotiques peut aussi déséquilibrer les bactéries qui composent le microbiote naturel du corps humain. De ce fait, le déséquilibre provoque des problèmes de santé. 

Mais les recherches ont permis de mettre en évidence la possibilité d’apporter à l’organisme humain des microorganismes efficaces. Ces microorganismes sont généralement le résultat d’une culture naturelle par fermentation, le but étant de multiplier les EM efficients.  

Ces bactéries sont ensuite utilisées comme compléments alimentaires sous forme de boisson à l’instar de l’EMX Gold. Les EM ont alors pour rôle de renforcer ces microorganismes de manière naturelle. Durant la période de fermentation, les EM produisent des minéraux et éléments utiles pour l’organisme : vitamines, enzymes… 

Ces concentrés d’EM sont alors utilisés pour traiter diverses anomalies comme les diarrhées infectieuses ou liées aux antibiotiques, Infections vaginales ou intestinales… 

Les microorganismes efficaces sous forme de probiotiques

Les probiotiques sont des EM utilisés comme additifs ou compléments alimentaires. Ces microorganismes sont bénéfiques pour la santé en agissant directement sur la flore intestinale, buccale ou vaginale. 

Généralement, ce sont des microorganismes efficaces permettant d’arrêter la prolifération des EM nuisibles dans le corps. Ils aident également le système immunitaire à gagner en efficacité et ont un effet antimicrobien direct. Les bactéries lactiques font partie de ces EM efficaces agissant sur l’organisme humain. Elles comprennent entre autres les lactobacilles, les bifidobactéries ou les streptocoques. 

Les probiotiques sont généralement présents dans les produits alimentaires qui ont nécessité une fermentation : yaourts, fromages… Ils sont généralement utilisés comme compléments alimentaires, mais peuvent également être sollicités pour renforcer les antibiotiques. 

Composition des microorganismes efficaces 

En principe, les EM sont un mélange de microorganismes aérobies (qui vivent avec l’oxygène) et anaérobies (qui vivent sans oxygène). Ce sont avant tout des microorganismes récoltés ou cultivés dans la nature. 

Pendant longtemps, les scientifiques ont pensé que ces groupes de microorganismes ne peuvent cohabiter. Pourtant, ce sont ces bactéries qui sont à l’origine des EM. 

Chaque groupe de microorganismes (aérobie et anaérobie) a la faculté de causer des maladies, mais aussi d’en apporter les solutions. Communément, ils ont la capacité de changer la matière non organique en matière organique, et ainsi apporter des effets bénéfiques aux sols. 

Chaque groupe de microorganisme dans les EM joue un rôle prépondérant. Leur combinaison aide à multiplier les effets bénéfiques individuels de chaque bactérie, et de façon synergique. 


Article précédent Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés